Categories

Search

À concours inédit, jury exceptionnel. Pour la première étape viennoise de MAWOMA, concours mondial itinérant pour femmes chefs d’orchestre, le jury sera co-présidé par Elizabeth Askren et Frédéric Chaslin. Ces deux chefs d’orchestre de renommée internationale seront accompagnés de personnalités-phares du monde de la musique classique. Les 10 et 11 avril, ce jury émérite départagera les trois sélectionnées européennes pour élire la finaliste de ce continent. 

 

Née à New York en 1976, Elizabeth Askren est une pianiste et chef d’orchestre américaine, aussi talentueuse dans le répertoire symphonique que lyrique. Ancienne élève entre autres de la Juillard School et de l’École Normale de Musique en France, elle se produit à la direction d’orchestre en Europe et aux États-Unis.

Elle a régulièrement participé aux projets de la compagnie Opera Fuoco, en tant qu’assistante de David Stern. Passionnée de musique contemporaine, elle a notamment dirigé l’Orchestre 2021, dédié aux œuvres du XXe et du XXIe siècle. Très impliquée en Europe et aux États-Unis dans des projets d’éducation à la musique classique et d’encouragement des jeunes talents, elle est la fondatrice et la directrice artistique du TOA (Transylvanian Opera Academy). Plus récemment, elle a dirigé l’Orchestre de l’Opéra de Dallas. Son parcours exemplaire, véritable role model  pour les femmes chefs d’orchestre, et son engagement dans la transmission, font d’elle une co-présidente idéale pour le jury de MAWOMA.

Chef d’orchestre, pianiste et compositeur, Frédéric Chaslin est engagé, depuis les premières heures, dans l’aventure MAWOMA. Né à Paris en 1963, il est le Directeur musical du Jerusalem Symphony Orchestra. Il a étudié au Conservatoire National de Paris, puis au Mozarteum de Salzbourg. Entre autres temps forts, il a d’abord été l’assistant de Daniel Barenboïm à l’Orchestre de Paris et au festival de Bayreuth, puis de Pierre Boulez à l’Ensemble intercontemporain. Il a successivement été le Directeur musical de l’Opéra de Rouen, du Nationaltheater de Mannheim et de l’Opéra de Santa Fe. Depuis 1999, il est également chef en résidence du Staatsoper de Vienne, où il a dirigé l’orchestre symphonique plus de 250 fois. En tant que compositeur, il a écrit cinq opéras et nombre de mélodies et lieder pour piano et orchestre. Il est également un auteur et romancier accompli. Persuadé que la musique n’a pas de genre, il œuvre pour faire tomber les a priori qui entourent encore la direction d’orchestre (métier associé, dans l’inconscient sociétal, à la force physique et l’autorité), faisant trop souvent hésiter les femmes à se présenter aux concours internationaux. C’est là que son engagement à la tête du jury de MAWOMA prend tout son sens.