Categories

Search

MAWOMA EN PORTRAITS

Clémence Guerrand

PRÉSIDENTE FONDATRICE DE MAWOMA

Clémence Guerrand est née à Avignon en 1982, elle dit ne pas avoir « choisi » de devenir pianiste, tant cet instrument s’est naturellement imposé comme une évidence : « mon grand-père était pianiste. A trois ans je passais déjà ma vie devant le piano. »

A quatre ans, elle commence à en jouer. Dès l’année suivante, elle entre au conservatoire d’Avignon. Elle y obtiendra deux premiers prix, de piano et de musique de chambre, avant de rejoindre le conservatoire de Marseille en cycle de perfectionnement.

Encadrée par le soliste international et pédagogue Bernard d’Ascoli, elle entame alors plusieurs tournées de concerts à l’étranger. Sa formation se poursuit à l’Ecole Normale de Musique de Paris en cycle de concertiste auprès de Bruno Rigutto et Mickaël Wladowski.

En 2016, constatant un très faible nombre de femmes chefs d’orchestre, elle décide de créer un concours visant à promouvoir de jeunes talents chefs d’orchestre au féminin. Elle choisi de baptiser ce concours MAWOMA qui veut dire Music And WOmen MAestra.

Frédéric Chaslin

PRÉSIDENT DU JURY DE MAWOMA

Né à Paris en 1963, Frédéric Chaslin est chef d’orchestre, pianiste et compositeur.

Directeur musical du Jerusalem Symphony Orchestra depuis 2011, il a étudié au Conservatoire national de Paris, où il a obtenu les premiers prix d’harmonie, dans la classe de Roger Boutry, de contrepoint, d’accompagnement au piano, direction de chant et orchestration, puis au Mozarteum de Salzbourg, où il obtient le diplôme dans la classe d’accompagnement de Lieder de Paul Von Schilawski en 1981. Il devient d’abord l’assistant de Daniel Barenboïm à l’orchestre de Paris et au festival de Bayreuth, puis de Pierre Boulez à l’ensemble intercontemporain. Il a successivement été directeur musical de l’opéra de Rouen (1991-1994), du Nationaltheater de Manheim (2004-2007), de l’opéra de Santa-Fe aux Etats-Unis (2009-2013). Depuis 1999 il est également chef en résidence du Staatsoper de Vienne, où il a dirigé l’orchestre philharmonique plus de 250 fois.

En tant que pianiste, il a donné trois concerts en soliste du 5e concerto de Beethoven au Staatsoper de Vienne en octobre 2001, et interprété le concerto en Sol de Ravel à Nagoya, Trieste, Jerusalem et Paris.

En tant que compositeur, Frédéric Chaslin a écrit cinq opéras et nombre de mélodies et lieder pour piano et orchestre. Son dernier opéra, « La Morte Amoureuse » d’après Théophile Gauthier, sur un livret de P.H Fisher, a été donné en 2014 par le Festival Of the Voices, Phoenicia (New York) et le Public Theater de Cleveland.

Frédéric Chaslin a également publié a deux reprises : « La musique dans tous les sens » aux éditions France-Empire, puis un premier roman, “On achève bien Mahler”, paru chez Fayard en octobre 2017.