Categories

Search

Vienne, capitale de la musique, vibre au diapason de sa réputation… C’est aujourd’hui, 10 avril, le coup d’envoi pour MAWOMA, premier Concours mondial itinérant pour femmes chefs d’orchestre, créé par la pianiste Clémence Guerrand, avec le soutien de la Maison Cartier. Les trois candidates sélectionnées pour le continent européen, Vanessa Benelli Mosel, Johanna Malangré et Simone Menezes, sont fin prêtes pour les répétitions. L’apothéose aura lieu le 11 avril en fin d’après-midi, lors du concert final à l’issue duquel sera élue la gagnante européenne, après délibération du jury, co-présidé par Elizabeth Askren et Frédéric Chaslin. L’émotion musicale est au rendez-vous…     

 

Les ors néo-classiques du Muzikverein, mythique temple viennois de la musique, abritent la première escale du tour du monde du concours MAWOMA, qui se clôturera en fin d’année à Paris, après avoir fait étape à Los Angeles, Sidney, Johannesburg, Tokyo et Rio.

Parmi les nombreuses candidatures pour le continent européen, trois virtuoses ont émergé et concourent à Vienne. L’Italienne Vanessa Benelli Mosel, l’Allemande Johanna Malangré et l’Italienne Simone Menezes .

Les trois finalistes ont eu le choix du répertoire parmi un programme qui rend grandement hommage à la tradition viennoise. Ainsi ont-elle pu choisir le premier mouvement d’une de ces symphonies : W.A. Mozart n°31, 38 ou 41, J. Haydn n°100, 101 ou 104, L.V. Beethoven n°1, 4 ou 7. Côté concerto, elles ont eu à sélectionner le premier mouvement au choix parmi le Concerto pour violon de W.A. Mozart n°3 ou 5, J. Haydn n°1 ou 2 pour violoncelle. Un programme complété par une œuvre contemporaine signée E. Tanguy, Incanto pour Orchestre (2001).

En ce 10 avril, au matin, le Muzikverein accueillera les répétitions de la première candidate, suivies l’après-midi des répétitions de la deuxième candidate. La troisième et dernière candidate aura, elle, sa session le 11 avril au matin. Il faudra ensuite attendre la fin d’après-midi et le concert final, qui regroupera les trois finalistes et sera suivi de la délibération du jury, pour connaître l’heureuse finaliste qui représentera le continent européen en fin d’année à Paris.

Un grand jour pour MAWOMA, pour le monde de la musique classique… pour Vienne !